Accueil > Coté France, Divers > Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon … ou quand le sort s’acharne

Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon … ou quand le sort s’acharne

Cet article fait suite à « Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon … ou pas« .

Devinez quoi ? Quand je vous disais que tout n’était pas terminé et qu’il ne fallait crier victoire trop vite … bingo !

Cette fois, c’est l’agent bancaire, celui qui avait saisi la demande de virement international, qui n’avait pas réalisé que l’on ne pouvait faire ce virement depuis un compte épargne. La demande a donc été rejetée par le centre devant procéder au virement.

Certes, c’est un peu facile de rejeter la faute sur cet agent bancaire qui n’avait pas forcement l’habitude de ce genre d’opérations, et dans la mesure où j’aurais dû, moi aussi, me renseigner plus attentivement sur le sujet. Je ne le blâme pas directement, mais plutôt le système qui aurait dû nous avertir plus tôt d’une erreur « si évidente » a détecter.

Du coup une nouvelle demande a été faite, avec un autre agent bancaire qui semblait plus au courant de son affaire. J’imagine que, si j’étais croyant, je me mettrais à prier pour qu’il n’y ai plus de problèmes …

Je vous tiendrais au courant des évolutions.

Publicités
Catégories :Coté France, Divers
  1. Vincent G
    3 septembre 2010 à 09:44

    Salut Guillaume,

    Je vois que tu galeres pas mal. Mais comme a dit un jour Hiro Nakamura, faut souffrir pour devenir un hero. je vais te faire stresser encore plus, le jour ou je suis parti pour le vietnam. Le train a Avignon avait 2 heures de retard. Il a fallu que je change de train en urgence pour n’arriver que 40 minutes avant l’embarquement final. J’avais 9 bagages, 1 chat et 2 deux gosses. On a un peu stresse je dois te dire.
    Mais bon on est quand meme bien arrive et maintenant tout se passe bien. je suis sur que cela sera pareil pour toi, je ne me fais pas trop de soucis.
    Je suivrai ton blog de temps en temps.
    A plus

    • 8 septembre 2010 à 13:38

      Salut, Vincent. Content de voir que malgré les difficultés, tout ce passe bien maintenant pour toi.
      J’ose à peine imaginer le coup d’adrénaline que l’on doit avoir dans ce genre de situation. Pour ma part ce ne sera pas le train mais l’avion, mais je ne suis pas l’abri non plus …
      @+

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :