Accueil > Coté France, Divers > Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon … ou pas

Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon … ou pas

Cet article fait suite à « Fail, ou comment foirer bêtement son arrivée au Japon« .

J’ai finalement reçu un mail des personnes organisant mon arrivée sur place : malgré le délai dépassé, le dossier tient toujours.

Je m’y attendais un peu, mais le stress et la peur pouvant être des conseillers très persuasifs, il s’en est fallu de peu pour que je conçoive le début de mon séjour sous un tout autre angle.

Stress et peur qui ont remontré le bout de leur nez moment où, essayant d’effectuer le virement international depuis l’accès au Internet à mon compte bancaire (pour régler la facture, un peu en retard), le système me dit que pour une raison technique le virement n’a pu être fait ! et ce à plusieurs reprises dans la journée ! j’ai presque cru que des « volontés divines » voulaient m’empêcher d’atteindre mon but ; imaginez donc : d’abord un mail que j’attends depuis des jours, voire semaines, qui était déjà reçu mais placé dans la corbeille à spam (alors que j’avais déjà reçu correctement des mails de l’expéditeur), puis une erreur du système qui m’empêche de régler la facture demandée … comme si l’informatique elle-même avait déjà décidé de mon sort ! (comment ça, je suis parano ??)    😮

Tout ceci est bien sûr un peu exagéré, mais la situtation, n’était pas vraiment des plus confortable.

Enfin … la demande de virement a pu être faite en agence pendant que j’étais au travail, grâce à ma mère (encore merci à elle), et les choses devraient bien se passer maintenant. Tout n’est pas encore totalement terminé : ils doivent encore me confirmer la bonne réception du versement, il n’y a qu’à ce moment que je me sentirais totalement satisfait, et rassuré …

Mais prenons ça avec philosophie : après tout, les obstacles qui se dressent sur nos routes nous permettent simplement de prouver notre détermination à obtenir ce que l’on veut, non ?

Publicités
Catégories :Coté France, Divers Étiquettes : , , , ,
  1. 28 août 2010 à 08:10

    Quelle épopée! Faut avoir les nerfs solides!

    • 29 août 2010 à 09:02

      T’as raison ! mais en même temps, partir seul au Japon pour une durée d’un an, je me dis que j’aurais probablement plus difficile à affronter qu’un « simple » problème de timing … l’aventure ne fait que commencer ! 😉

  2. Kyu
    31 août 2010 à 14:18

    Bon j’en profite le peu de temps qu’il te reste en france pour pouvoir soutirer un max d’infos!
    revenant pour la 3eme fois d’un voyage au japon, et etant toujours dans ma periode deprime post retour, je me suis decidé a partir en debut d’année prochaine, à savoir fevrier/mars en Working holiday.
    J’ai vu les demarches que tu as effectué brievement par l’intermédiaire du blog mais plusieurs questions reste en suspent.
    A savoir :
    tes impots il faut les payer avant de partir?
    tes points retraites, y a t il moyen de les « racheter » pour ne pas perdre de trimestre?
    pourrais tu me donner le nom de l’ecole de langue ou tu vas aller?
    a tu deja un travail en vu la bas?
    enfin voila quoi… merci d’avance

    • 31 août 2010 à 21:52

      Salut Kyu, et bienvenu ici.
      J’imagine bien ta déprime post-retour pour l’avoir déjà éprouvée, et c’est probablement l’une des choses qui m’ont décidé à tenter cette petite aventure …

      Je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à tes questions, mais je vais essayer.

      En ce qui concerne les impôts, tu continues de les payer même si tu n’es plus en France: si on prend l’exemple de quelqu’un qui possède une maison en France, il continuera de payer les impôts foncier ; le principe est le même pour l’impôt sur le revenu : une fois au Japon, tu payeras les impôts relatifs à ce que tu as gagné en France avant de partir. Maintenant, si tu es mensualisé, tu paies chaque mois tes impôts en te basant sur tes revenus de l’année précédente, ce qui constitue une forme de provision sur les impôts de l’année en cours, et il est peut-être possible de trouver un arrangement avec les services des impôts (attention, il ne s’agit là que d’une supposition).
      Puisque l’on parle impôts, une petite chose que je voudrais préciser : si tu travailles au Japon, tu payeras des impôts japonais. Ceux-ci sont normalement prélevés à la source (sur ton salaire) …

      J’imagine qu’il doit être possible de racheter des points retraites, mais pour moi le problème ailleurs : le fait de partir et de vivre au Japon peut se révéler très onéreux, et malheureusement, le rachat de points retraites est à ma connaissance également assez couteux. En fonction de comment se passe ton séjour (si tu peux travailler ou non), ton budget Japon pourrait rapidement avoir besoin de la somme consacrée au rachat …
      Je reproduit ici un extrait trouvé sur Dossier familial :
      « Le coût d’un trimestre allant de 1 057 € à 5 699 € selon l’âge auquel intervient le rachat, il s’agit d’une dépense importante qui ne se justifie que si elle procure un gain de retraite vraiment significatif. Or ce n’est pas toujours le cas … »
      Mais je te conseilles d’approfondir le sujet, peut-être que cela pourrait ce réléver plus profitable pour toi que pour moi.

      Je ne peux malheureusement pas encore te donner le nom de l’école de langue où j’ai prévu d’aller : je suis passé par une société qui a fait la réservation pour moi, celle-ci vantant les mérites de l’école, mais sans la nommer. J’ai choisi de profiter de leurs service car j’ai déjà eu quelques bons retours de personnes étant passés par eux. Cette société est Autrement le Japon. Je serais dans cette école d’ici un mois, et je pourrais alors te donner tous les détails nécessaires.

      Enfin, bien qu’ayant quelques pistes et idées, je n’ai pas encore de travail (malgré quelques CV envoyés). Pour information, je suis programmeur, avec environ 7 années d’expériences. Une autre solution que j’ai envisagée, si je ne trouve pas de travail là-bas, est de me déclarer en tant qu’auto-entrepreneur en France et de travailler depuis le Japon sur des projets en France (ou ailleurs …). Un dernier point que je veux soulever ; on me l’a souvent répété, et j’ai pu le constater sur les offres d’emplois au Japon : la maîtrise de la langue japonaise est un avantage indéniable, voire une condition quasi-nécessaire, à l’obtention d’un emploi.

      Si ce n’est pas encore le cas, ce serait une bonne idée de commencer à apprendre le japonais. Je peux peut-être te conseiller sur les livres ou les outils à utiliser …

      Ce sont de bonnes question que tu poses ici, et si j’ai d’autres infos je reviendrais peut-être préciser tout ça.
      De même je t’invite à venir nous faire profiter de tes propres démarches …

      Pour terminer, bravo pour ta décision de départ, et bon courage pour tes démarches.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :