Accueil > Divers > Mon Japon

Mon Japon

© Pierre-Michel VILLA

Le thème principal de ce blog : le Japon.

Je risque d’en parler beaucoup ici, alors autant rentrer dans le vif du sujet. Que représente le japon pour moi ? Pour commencer, vous pourriez allez jeter un œil à la page A propos qui résume assez bien (c’est moi qui l’ai écrite après tout hein !) les raisons pour lesquelles j’ai voulu ouvrir ce blog. Ensuite, que dire ? C’est le pays des samouraïs et des geishas, c’est le pays des contrastes et des extrêmes, avec ses temples et ses îlots de verdures coincés au milieu de mégalopoles à l’urbanisme galopant, avec ses traditions séculaires au service de l’innovation technologique.

Je fais parti de cette génération « Club Dorothée » qui a grandi à coup de Goldorak, Candy, Dragon Ball, Jeanne et Serge, Nicky Larson ou les Chevalier du zodiaques (et combien d’autres …). Je fais parti de ceux qui ont commencé à aimer cette culture populaire japonaise, sans forcément se rendre compte de toute la richesse et la finesse artistique qui caractérise cette civilisation. Je fais parti de ceux qui, aujourd’hui, passent le plus clair de leur temps à essayer de vivre au plus prés de leur passion et à la partager avec le plus grand nombre.

Mon projet de partir au Japon est audacieux (en tout cas à mes yeux) : j’ai beau m’exercer et étudier tous les jours, je ne parle que peu la langue ; j’arrive après une période de crise où le chômage a presque doublé ; je n’ai que peu de contacts sur place. Tout ce que j’ai c’est mon envie, ma confiance en moi (heu, pas gagné de ce coté là finalement) et une petite dose d’inconscience. Mais au final, mis à part un peu d’argent, je n’ai rien à perdre : sans femme ni enfant, je ne suis attaché à la France que par mon travail et l’affection familiale, et tous me connaissent et comprennent mon besoin de partir.

Une année est une longue période, surtout si l’on a du mal à trouver du travail sur place, et peut-être que je reviendrais avant, mais je crois que le rêve de chacun vaut la peine d’être vécu, ne serais-ce que pour donner un peu de merveilleux à sa vie.

D’ailleurs, ça me fait penser à une phrase d’Oscar Wilde (je crois) : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles… »

Publicités
Catégories :Divers Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :